Kaolico KEZACO?

Cendrine Molina savonnière artisanale

 

 

 

Je m'appelle Cendrine Molina et suis maman de trois beaux enfants, qui me donnent envie de toujours donner le meilleur de moi-même.Créer mon entreprise a été un long processus car j'ai toujours souhaité être respectueuse de l'environnement en plus de créer de beaux produits. Acheter local et bio sont donc des habitudes que j'ai de longue date.

Gammes savons artisanaux à froid

Depuis longtemps, j'ai ce besoin de "faire quelque chose de mes mains", de créer... Ma vocation est né lors d'une visite d'une ferme qui faisait de l'huile de noisettes et la transformait, en partie, en savon.

A cette époque, j'étais une chevrière/fromagère en devenir et réfléchissais à comment diversifier ma production dans ma future ferme.

 

Les aléas de la vie ont fait que j'ai mis de côté la partie agricole de mon projet et me suis concentrée sur la partie fabrication de savons. Mais comme pour l'élevage de chèvre, je ne souhaitais pas faire n'importe quoi!

Aussi, bien que n'ayant ni le label bio ni nature et progrès, j'ai choisi de travailler de la même manière.

J'achète Bio, ou Local ou les deux quand j'en ai les moyens et que je trouve les fournisseurs adéquats. J'ai également choisi une technique de fabrication différente des industriels ( bien que depuis peu, ils essaient de se l'approprier) : la Saponification à froid ou SAF .

 

Une fois ces choix faits et après des années à pratiquer dans ma cuisine pour ma famille et mes amis, je suis partie me former à l'UESS de Forcalquier ( l'Université Européenne des Saveurs et des Senteurs) en 2017.

J'y ai acquis les connaissances manquantes et nécessaires pour monter ma savonnerie artisanale de manière professionnelle.

Une fois mon diplôme de Savonnière en Saponification à froid en poche,  j'ai pris le temps de prendre soin de mon petit dernier né peu de temps après et de peaufiner mes recettes.

Pour finalement en septembre 2019, créer ma Savonnerie Artisanale après une courte formation à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de l'Aveyron.

La question de " où créer mon atelier" s'est rapidement posé et après bien des recherches et de questionnements, j'ai décidé - et ce malgré la distance- d'aller dans un atelier collectif : les Ateliers du Geste.

 

Tans l'aspect financier que l'envie de travailler autrement m'ont séduite. Il y a un échange entre chacun d'entre nous et le côté humain est vraiment ce qui m'a le plus donné envie de m'investir avec eux.

 

A terme, j'aimerais créer la même chose plus proche de chez moi afin de ne plus avoir à prendre la voiture pour aller au travail.